Retraite

Retraite et préjugés : 5 idées reçues à nuancer

Partagez l'article

Beaucoup d’idées reçues circulent sur la retraite : « c'est compliqué ! », « on ne touchera rien », « les jeunes auront moins de chance encore », etc. Nous vous aidons à démêler le vrai du faux, pour y voir plus clair et préparer sereinement cette partie importante de votre vie. Décryptage de 5 préjugés courants sur la retraite. 

« Les jeunes générations n’auront pas de retraite »

Les jeunes sont nombreux à penser qu’ils n’auront pas de retraite. Leur inquiétude concerne à la fois l’âge de départ à la retraite et le montant de la pension de retraite. 

L’âge moyen de départ à la retraite

Dans son rapport de septembre 2022, le Conseil d’orientation des retraites (COR) projette que l’âge moyen de départ à la retraite passerait de 62,4 ans en 2020 à 63,7 ans en 2035 puis 63,9 ans en 2070. Avec la réforme des retraites de 2023 et l’âge légal de départ qui est progressivement repoussé à 64 ans, cette hypothèse pourrait être revue à la hausse. Il semble donc bien que les jeunes générations partiront plus tard à la retraite que leurs aînés.

Cependant, étant donné que les jeunes générations ont une espérance de vie plus élevée, leur durée de vie en tant que retraités est en réalité équivalente à celle de leurs aînés. Quelle que soit votre année de naissance, le COR estime que vous passerez environ 30 % de votre vie en tant que retraité. Le recul de l’âge de départ à la retraite n’influence pas ce chiffre. 

Le montant de la pension de retraite

Sur le montant de la pension de retraite, le COR note que « les nouvelles générations qui prennent leur retraite ont en moyenne des pensions plus élevées que les générations les plus anciennes qui décèdent ». Entre 2020 et 2070, la pension nette moyenne devrait évoluer entre 0,2 % et 0,5 % par an, passant ainsi de 1 544 € en 2020 à un montant compris entre 1 697 € (scénario le moins optimiste) et 2 024 € (scénario optimiste) en 2070. 

Pour rester nuancé, le COR précise que « le niveau de vie relatif des retraités (rapport entre leur niveau de vie et celui de l’ensemble de la population) est resté stable depuis 1996, alors qu’il avait fortement progressé depuis 1970 : il devrait diminuer à long terme. » Par ailleurs, l’inflation éventuelle pourrait entraîner une perte du pouvoir d’achat, même si les pensions augmentent. 

Malgré tout, il y aura toujours des actifs pour financer les pensions des retraités. Ce principe de solidarité à la française n’est pas près de s’interrompre. Même si le nombre d’actifs diminue par rapport au nombre de retraités, les pensions seront assurées par des mesures de rééquilibrage du système, que ce soit par l’augmentation des cotisations ou par des réformes plus structurelles comme celle de 2023. 

Mais tout cela reste aussi une projection, qui ne tient pas compte de l’évolution des comportements, par exemple en ce qui concerne l’épargne retraite, ni de la réforme des retraites de 2023, qui pourrait inciter à cotiser davantage pour la retraite (et/ou à épargner). Il est donc difficile d’affirmer que les jeunes générations n’auront pas de retraite.

« On ne touche plus rien une fois à la retraite »

Une autre idée coriace concerne le montant de votre pension de retraite. Quel que soit votre statut, à partir du moment où vous avez travaillé, vous avez cotisé. Vos années de cotisation sont alors prises en compte dans le calcul de votre pension de retraite. Chaque régime de retraite calcule le montant de la pension de ses affiliés selon les règles propres qui le concerne. Pour les salariés par exemple, ce sont les 25 meilleures années de salaire qui sont prises en compte, avec un taux plein à 50 %.

Fin 2020, le montant mensuel brut moyen de la pension de retraite (hors pension de réversion) est ainsi de : 

  • 2 500 € pour les régimes spéciaux ;
  • 2 340 € pour les professions libérales ;
  • 2 150 € pour les fonctionnaires (civils et militaires) ;
  • 1 520 € pour les salariés agricoles (MSA) ;
  • 1 380 € pour les salariés et indépendants (régime général).

Les hommes touchent des pensions de retraite plus élevées que les femmes (par exemple 1 870 € contre 990 € dans le régime général). Ces différences devraient s’estomper avec le temps, rehaussant ainsi le montant mensuel brut moyen des pensions (les femmes toucheront une pension égale à une valeur comprise entre 92 % et 93 % de la pension des hommes, à l’horizon 2070, selon le COR). 

Pour estimer le montant de votre pension de retraite, rendez-vous simplement sur le simulateur de MonDemain.

« Préparer sa retraite, c’est compliqué »

La préparation administrative

Comprendre le fonctionnement du système de retraite en France n’est pas toujours facile. Cependant, comprendre votre retraite par rapport à votre situation personnelle est déjà plus simple. Il existe de nombreuses ressources et dispositifs pour vous accompagner. 

Voici quelques astuces pour vous y retrouver : 

  • Lisez les contenus de notre site internet pour comprendre et préparer  votre retraite ;
  • Connectez-vous sur votre espace retraite, sur le site Info retraite et explorez les différentes pages ; 
  • Lisez attentivement votre relevé de situation individuelle, que vous recevez par courrier à partir de 35 ans, puis 1 fois tous les 5 ans ensuite. Vous pouvez également le télécharger dans votre espace personnel, sur le site de l’assurance retraite  ;
  • Si vous avez plus de 45 ans, demandez un entretien information retraite, proposé gratuitement par votre régime de retraite de base ou complémentaire, pour faire le point sur votre carrière et obtenir des réponses à vos questions ;
  • Demandez un rendez-vous avec votre conseiller bancaire pour la préparation financière de votre retraite (ouvrir un Plan d’épargne retraite par exemple).

Si vous rencontrez des difficultés pour réaliser ces démarches, vous pouvez vous rendre dans une structure France services (située à moins de 30 minutes de chez vous en voiture) et profiter d’un accompagnement personnalisé. Vous aurez alors toutes les cartes en main pour comprendre et préparer votre retraite. 

La préparation financière

Préparer sa retraite, c’est aussi anticiper la baisse de revenus qui résulte de la conversion de votre salaire en pension de retraite. Cette préparation financière peut aussi paraître compliquée au 1er abord : quels produits d’épargne choisir ? Quels placements réaliser ? 

Pour tout comprendre de l’épargne retraite, vous pouvez consulter les articles de notre rubrique « Préparer financièrement ma retraite » ou prendre rendez-vous avec votre conseiller bancaire, qui vous donnera toutes les informations nécessaires par rapport à votre situation. 

« La retraite signifie la fin de la vie active »

La retraite signifie généralement la fin de la vie professionnelle, mais pas de la vie active. Pour beaucoup, cette période de la vie est l’occasion de consacrer plus de temps à sa famille ainsi que ses loisirs, projets et envies. En 2022, parmi les plus de 65 ans, 1 personne sur 4 est ainsi bénévole dans une association.

Outre le bénévolat, une partie des retraités continue d’exercer une activité rémunérée, principalement via le cumul emploi retraite  ou la retraite progressive . En 2022, cela concerne 6 % à 8 % des retraités qui ont 60 ans ou plus. La réforme des retraites de 2023 simplifie encore plus l’accès à ces dispositifs parfois méconnus. 

« Les Français partent à la retraite beaucoup plus tôt que dans les autres pays européens »

Cette idée reçue est partiellement vraie. L’âge légal de départ à la retraite en France est de 62 ans (du moins, avant la réforme de 2023). En Europe, seules la Norvège et la Suède sont alignées sur cet âge. Les autres pays se situent plutôt entre 64 et 67 ans. 

Cependant, cette réalité est à nuancer. 
D’une part, car les Français partent, en pratique, après 62 ans en moyenne. En 2019, l’âge effectif de départ à la retraite était de 62,3 ans pour la France, contre 64,2 ans pour l’Allemagne ou 65,8 ans pour les Pays-Bas. L’écart entre les Français et les autres citoyens européens est ainsi plus faible que ce que pourrait laisser penser un simple comparatif de l’âge légal de départ à la retraite. 

D’autre part, cette moyenne va évoluer dans un futur proche. La Commission européenne estime que, vers 2050, les âges moyens de sortie du marché du travail se situeront entre 64 et 65 ans pour la France. Et l’OCDE précise que l’âge actuel de départ à la retraite pour une personne qui rentre sur le marché du travail à 22 ans en France, en 2020, est de 64,5 ans, soit une moyenne supérieure à celle des pays de l’Union européenne (63,9 ans) et de l’OCDE (63,8 ans). Ces prévisions ne tiennent pas compte de la réforme des retraites de 2023, qui modifie probablement les chiffres à la hausse. 

 

Pour estimer vos besoins à la retraite, demandez à être rappeler par l'un de nos conseillers.
 

Partagez l'article