Le minimum vieillesse (niv. 2)

Comment fonctionne le minimum vieillesse ?

Un certains nombre de dispositif de solidarité s'adresse aux personnes qui :

  • n'ont jamais travaillé ou pas suffisamment pour obtenir le nombre requis de trimestres pour votre retraite
  • ont perçu de faibles revenus pendant toute votre carrière

Ces dispositifs assurent un minimum de ressources quand la pension de retraite ne suffit pas pour vivre.

Il existe 3 allocations qui sont dites « différentielles », c’est-à-dire qu’elles s’adaptent aux ressources du bénéficiaire afin qu’il perçoive un montant plancher de retraite. 

Elles sont attribuées sous conditions de ressources. 

 

Minimum contributif (pour les salariés et les indépendants)

Le montant est de 645,50 € par mois pour une carrière complète de salarié et d'indépendant (hors libéral) et de 705,36 € lorsqu'il est majoré.

Les conditions pour en bénéficier sont les suivantes : 

  • Avoir au moins 62 ans et avoir validé le nombre de trimestres requis (entre 160 et 172 selon son année de naissance) ;

  • Avoir dépassé l’âge de la retraite à taux plein (67 ans).

Le minimum contributif ne peut pas porter la retraite totale (base + complémentaire) à plus de 1 203,35 €.

A noter : Le minimum contributif s'adresse aux salariés et indépendants qui remplissent les conditions pour obtenir une retraite à taux plein mais qui ont cotisé sur la base de salaires modestes.

 

Minimum garanti (pour les fonctionnaires)

Le montant est de 1 174,34 € par mois pour 40 ans de service.

Pour en bénéficier, il faut remplir l’une des conditions suivantes :

  • Avoir le taux plein,

  • Avoir atteint l’âge limite de départ à la retraite,

  • Avoir atteint l’âge d’annulation de la décote,

  • Etre éligible à la retraite pour cause d’invalidité,

  • Etre éligible à la retraite anticipée en tant que parent d'un enfant invalide, handicapé à 80 % ou atteint d'une infirmité ou maladie incurable.

A noter : Le minimum garanti s’adresse aux fonctionnaires qui ont une pension de retraite faible.

 

Aspa (Allocation de solidarité pour personnes âgées) ou « minimum vieillesse »

Le montant est de 906,81 € par mois pour une personne seule et 1 407,82 € pour un couple. 

Les conditions pour en bénéficier sont les suivantes :

  • Avoir plus de 65 ans 

  • Ne pas avoir assez cotisé pour avoir un revenu suffisant pour vivre

A noter : Vous pouvez bénéficier de cette allocation si vous ne pouvez prétendre ni au minimum contributif, ni à celui du minimum garanti.

 

Pour aller plus loin sur l'Aspa et sur le minimum vieillesse

 

Je continue mon parcours Niveau 2 :

1. Maîtriser les fondamentaux de la retraite

2. Accompagner et conseiller mon client

Démarches administratives pour demander sa retraite
RIS - Relevé individuel de situation (2 min)
EIG - Estimation indicative globale (2 min)

Parcours de vie et retraite
L'impact de la famille sur la retraite - niveau 1 (4 min)
Carrière à l'étranger et retraite (3 min)
L'impôt et la défiscalisation - niveau 1 (6 min)
Je suis aidant, quel impact sur la retraite ? (2 min)
Je suis handicapé, quel impact sur la retraite ? (2 min)
Incapacité et retraite (3 min)
Les minimums retraite (3 min)
Qu'est-ce que la pension de réversion ? (2 min)