Investissement immobilier locatif ou placement financier ?

17/12/2021

Partagez l'article

Vous avez investi dans votre résidence principale et cherchez désormais à placer votre capital afin de le faire fructifier en vue de préparer votre retraite. Vous hésitez entre investir dans l’immobilier locatif ou placer votre argent sur un contrat d’épargne ? Voici quelques éléments pour vous aider à y voir plus clair. 

Vous lancer dans l’investissement immobilier locatif

Pourquoi faire de l’investissement locatif ?

L’investissement dans la pierre est historiquement perçu comme rentable et tangible.

Il s’agit d’un bon levier pour développer votre patrimoine et un investissement adapté si vous vous inscrivez dans une démarche de long terme. Les loyers issus de la location peuvent en effet participer à financer tout ou une partie de votre achat. Une fois à la retraite, ils pourront même générer un complément de revenus.

Comment se lancer dans l’investissement locatif ?

Comme pour tout placement financier, il vous faut étudier votre projet et son financement. Vous devez prendre en compte plusieurs facteurs pour être certain de réaliser une opération qui correspond à vos objectifs : le prix du bien, son entretien, les éventuels travaux à financer, la localisation géographique, votre capacité d’emprunt, la fiscalité, le montant du loyer qu’il pourra générer…

Gardez également en tête que l’investissement immobilier n’est pas un placement qui vous permet de récupérer rapidement votre capital en cas de besoin.

Le cadre fiscal attractif de l’investissement immobiliser locatif

Il existe plusieurs dispositifs qui permettent de bénéficier d’aides de l’état ou d’avantages fiscaux dans des cadres définis (loi Denormandie, loi Malraux, …). Parmi eux, la loi Pinel prévoit une réduction d’impôts pouvant aller de 12 % à 21 % en cas d’achat d’un bien dans un bâtiment d’habitation collectif neuf. 

Soyez vigilant à bien étudier les éventuels plafonds et limites des dispositifs avant de vous lancer. Vous devez également prendre en compte le traitement fiscal des loyers perçus au titre de la location de votre bien, la taxe foncière ainsi que l’imposition des éventuelles plus-values en cas de revente. Le mieux est de vous faire accompagner par votre conseiller habituel. 

Diversifier votre épargne sur un PERIN (Plan d’épargne retraite Individuel)

Si vous ne souhaitez pas investir dans l’immobilier, vous pouvez opter pour des placements financiers. Le PERIN (Plan d’épargne retraite Individuel) a été créé spécifiquement pour vous permettre de faire fructifier votre capital en vue de préparer votre retraite.

Pourquoi choisir le PERIN ?

Sur un PERIN, vos encours sont bloqués jusqu’à votre retraite (sauf cas de déblocage anticipé). Vous bénéficiez d’un horizon de placement défini et orientez ainsi vos placements et recherches de rendement en cohérence avec cet objectif. 

Les cas de déblocage anticipé prévus par la loi sont au nombre de 6 : l’achat de la résidence principale et 5 cas d’accidents de la vie (le décès de l’époux ou du partenaire de Pacs, l’expiration des droits d’assurance chômage, l’invalidité de 2e ou 3e catégorie de la Sécurité sociale du titulaire du Plan, le surendettement, la cessation d’une activité non salariée suite à un jugement de liquidation judiciaire).

A la retraite, vous n’êtes pas obligé de clôturer votre contrat. Il vous est tout à fait possible de continuer à l’alimenter pour faire fructifier votre épargne. Cela ne vous empêche pas de procéder à des sorties en capital (c’est-à-dire retirer tout ou partie de votre épargne) lorsque vous en avez besoin, pour financer un projet ou faire face à des dépenses imprévues.

Comment faire fructifier ses économies sur le PERIN ?

Concernant les supports d’investissement, les contrats PERIN en proposent souvent 2 : le fonds général et les unités de compte. Le fonds général est connu pour offrir une stabilité certaine mais a un rendement limité. La majorité des contrats proposent aussi des unités de compte. Ces supports offrent des perspectives de rendement plus importantes, ils permettent ainsi d’augmenter la performance de votre épargne. En contrepartie, ils sont plus risqués et présentent un risque de perte partielle ou totale, car soumis aux fluctuations des marchés financiers. Vous devez avant tout bien définir votre objectif ainsi que votre appétence au risque. Votre conseiller vous accompagne pour déterminer avec vous votre stratégie d’investissement et les supports adaptés à vos projets. Avec une bonne stratégie d’investissement, Le PERIN permet de concilier sécurité et rentabilité pour votre capital.

Les avantages fiscaux du PERIN

Le PERIN vous offre la possibilité d’épargner tout en bénéficiant d’économies d’impôts. Les versements que vous effectuez sur votre contrat sont en effet déductibles de votre revenu imposable.

Le montant de ces versements déductibles est toutefois plafonné et commun à plusieurs contrats d’épargne. Comme pour les placements immobiliers, pensez à prendre en compte les différents plafonds, ainsi que la fiscalité appliquée à vos rachats (partiels ou totaux).

Pour découvrir d'autres placements financiers

La SCPI, un entre-deux à étudier

La SCPI est un compromis entre placement immobilier et financier. Il s’agit d’investir dans des bureaux ou des logements par exemple, via une société qui achète et gère le parc locatif. En contrepartie de votre investissement, vous devenez associé de cette société et vous recevez des dividendes.

 

Quel est le placement le plus adapté ? Imaginez votre retraite, un conseiller vous accompagnera pour réaliser vos projets !