Assurance vie : 5 avantages à connaître

24/06/2022

Partagez l'article

Le contrat assurance vie s’adapte à votre profil et à vos objectifs d’épargne

Le contrat assurance vie s’adapte à votre profil :

  • Vous souhaitez sécuriser votre épargne ? Choisissez un fonds en euros, qui vous rapporte peu mais dont le capital est garanti (hors frais). 
  • Vous souhaitez faire fructifier votre épargne ? Choisissez des Unités de compte (UC), avec des espérances de performance supérieures à celles des fonds en euros, notamment sur le long terme (mais avec un risque de perdre tout ou partie de votre épargne).

Vous hésitez ? Vous pouvez placer une partie de votre épargne sur les fonds en euros, et l’autre partie sur des unités de compte, pour trouver le juste équilibre entre sécurité et recherche/potentiel de performance*. 

* Les montants investis sur les supports en unités de compte ne sont pas garantis mais sont sujets à des fluctuations à la hausse comme à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers et/ou immobiliers. L’assureur ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte mais pas sur leur valeur.

Astuce

Choisissez la gestion pilotée pour que votre assureur ou votre gestionnaire d’actifs gère vos placements selon votre profil financier et vos objectifs : prudent, équilibré ou dynamique.

 

L’épargne de votre assurance vie est toujours disponible

L’assurance vie est un contrat flexible : vous pouvez à tout moment demander à retirer votre épargne (on parle alors de rachat), en partie ou en totalité. Pour cela, contactez votre assureur/conseiller.

Attention

Lors d’un rachat partiel, certains assureurs peuvent exiger de garder une somme minimale sur le compte (par exemple : 300 €) et/ou à ne pas retirer en deçà d’un certain montant (par exemple : 150 €).

Les délais de règlement sont encadrés par la loi.

 

Des revenus garantis avec la sortie en rente viagère

Au moment du dénouement du contrat d’assurance vie, vous pouvez transformer ce dernier en capital (retrait total de votre épargne) ou en rente (versements mensuels ou trimestriels). 

La rente présente 2 avantages : 

  • elle est versée jusqu’à votre décès, c’est donc un revenu garanti (qui vient en complément de votre retraite) ;
  • elle peut être reversée à 1 ou plusieurs bénéficiaires désignés, tel que le conjoint, en cas de décès de l’assuré.
Attention

Le choix de la rente est définitif. Vous ne pouvez pas revenir en arrière et changer le mode de dénouement du contrat.

 

Avant de choisir la rente, vérifiez que cela correspond à votre profil et vos objectifs. 

L’assurance vie présente un intérêt pour vos proches

L’assurance vie est un contrat intéressant pour gérer la transmission de votre patrimoine. 

Lors de la souscription du contrat, vous pouvez désigner un ou plusieurs bénéficiaires et les changer à tout moment. En cas de décès, ce sont eux qui bénéficient de votre capital. Et les sommes versées ne font pas partie de la succession. 

La fiscalité de l’assurance vie est avantageuse

En cas de rachat : Lorsque vous effectuez un rachat partiel ou total avant 8 ans, les gains sont imposés en fonction de la date de souscription du contrat.

Mais après 8 ans, vous bénéficiez chaque année d’un abattement de 4 600 € (9 200 € si vous êtes en couple) sur la part de vos gains. Au-delà, ils sont taxés au maximum à 12,8 %.

En cas de décès : La fiscalité diffère selon la date de souscription du contrat et l’âge de l’assuré lors des versements.

Pour les versements effectués avant 70 ans, le bénéficiaire désigné recevra, en cas de décès, le capital de votre contrat. Il bénéficiera d’un abattement de 152 500 €, puis sera taxé à 20 % jusqu’à 700 000 € à 31,25 % au-delà.
Pour les versements effectués après 70 ans, après un abattement global de 30 500 €, le capital sera soumis au barème progressif du droit des successions. Les gains sont exonérés.  

Pour le conjoint ou le partenaire de Pacs, exonération totale des capitaux transmis quelle que soit la date de souscription du contrat.

En cas de rente : Si vous sortez en rente viagère, vous êtes imposé sur une partie de la rente. Plus vous êtes âgé, plus cette partie imposable est réduite. 

A Noter

Dans tous les cas (rachats, décès, rente), des prélèvements sociaux sont dus.

 

J'identifie mes besoins et demande à être rappelé pour souscrire un contrat d’assurance vie